Comité FACIL Politique/rapport annuel 2016-2017

De Wiki de FACIL
Aller à : navigation, rechercher

< Comité FACIL Politique

Rapport annuel des activités du Comité FACIL Politique, pour la période allant de l'AGA du 28 mai 2016 à l'AGA du 27 mai 2017.

Campagne Pacte du logiciel libre[modifier]

FACiL a tenu une mini-campagne de signatures du Pacte du logiciel libre dans le cadre des élections québécoises partielles du 5 décembre 2016. Carl Lévesque, candidat de Québec solidaire dans Marie-Victorin, a signé le pacte[1].

Le numérique «libre et ouvert» dans les programmes des partis politiques[modifier]

Le chapitre 2.6 «Pour un Québec numérique libre et ouvert» du programme politique d'Option nationale est reconduit avec une légère modification par le congrès des membres de ce parti tenu les 8 et 9 avril 2017[2].

Consultation sur la Stratégie numérique du Québec[modifier]

Tel qu'annoncé le 20 mai 2016[3], FACiL a participé au processus de cocréation de la Stratégie numérique du Québec lancé par le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Il nous a semblé important d'y être pour faire valoir la philosophie du libre dans cette importante discussion publique sur notre avenir numérique qui s'est déroulé entre l'été 2016 et le printemps 2017.

Avec le Café des savoirs libres, nous avons organisé, le samedi 12 novembre 2016 à la Bibliothèque Mordecai-Richler, une rencontre des organismes et collectifs du libre au Québec en vue de produire une déclaration commune concernant la Stratégie numérique du Québec. Cette déclaration commune, signé par 19 associations, collectifs, organismes sans but lucratif et entreprises, a été dévoilé le 27 février 2017, en même temps que le mémoire de FACiL :

Il est fait mention des logiciels libres, de FACiL, de la déclaration commune et dans une moindre mesure de plusieurs des enjeux qui nous sont chers dans les bilans de la consultation[4].

Coalition «Protégeons notre vie privée»[modifier]

La Coalition dont FACiL fait partie a mené plusieurs actions au niveau international et au niveau canadien. Une campagne internationale contre la surveillance au moyen d'appareils de type Stingray/IMSI Catchers a notamment été lancé[5]. FACIL a produit une traduction française du site stopstingrays.org, mais même après plusieurs relances OpenMedia ne l'a malheureusement jamais mis en ligne.

Regroupement pour une enquête sur le «bordel informatique»[modifier]

Le compteur de dépassement de coût des contrats en informatique indique plus de 2 milliards de dollars au début de mai 2017. Notre revue de presse sur le sujet montre que le problème persiste malgré les mesures prises par le gouvernement. FACiL a réitéré sa demande pour une véritable enquête dans le mémoire déposé dans le cadre de la consultation sur la Stratégie numérique du Québec (recommandation 1, p. 6).

Dossiers et revues de presse[modifier]

Voir le contenu des catégories suivantes :

Rencontres et échanges[modifier]

Notes[modifier]