Centre d'expertise en logiciel libre

De Wiki de FACIL
Aller à : navigation, rechercher
Centre d’expertise en logiciel libre
Organisation : gouvernement
Fondation : 1er avril 2013
Siège social : Québec
Site web : cspq.gouv.qc.ca

Informatique libre au Québec

Le Centre d’expertise en logiciel libre (CELL) est un organisme créé au sein du Centre de services partagés du Québec le 1er avril 2013 par le gouvernement du Québec. La direction du CELL est assurée par Patrice Di Marcantonio depuis le 2 avril 2013.

Historique[modifier]

Article détaillé : Histoire du Centre d’expertise en logiciel libre.

La création du CELL était une des huit mesures annoncées le 18 mars 2013 par le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Stéphane Bédard, afin de permettre au gouvernement du Québec «de développer son expertise du logiciel libre et d’en intensifier l’utilisation au sein des organismes publics[1]

Cette annonce s'est accompagnée d'une controverse médiatique sur la reconduite d'un décret permettant l'attribution de contrats publics sans appel d’offres à de grandes entreprises comme Microsoft, Oracle, McAfee, Symantec ou Adobe[2]. En effet, Stéphane Bédard annonçait le 28 mars 2013 l'adoption d'un décret pour l'acquisition de licences de Microsoft pour 76 000 postes des ministères et organismes et la prolongation d'un autre décret autorisant l'octroi de contrats de gré à gré avec dix fournisseurs : Adobe, IBM, McAfee, Microsoft, Novell, Oracle, Red Hat, SAS, Symantec et VMware[3].

Le 20 septembre 2013, quelque 24 heures avant la Journée du logiciel libre, le ministre Stéphane Bédard dressait un premier bilan positif des huit mesures qu'il avait annoncées six mois plus tôt pour accroître l’utilisation du logiciel libre dans les organismes publics[4]. Le lendemain, le directeur du CELL Patrice Di Marcantonio présentait plus en détail le même bilan positif dans une conférence donnée à la Bibliothèque Gabrielle-Roy à Québec[5]. La même conférence était également donnée le 5 novembre au Centre de recherche informatique de Montréal[6].

Mandat[modifier]

Le mandat du CELL était publié en annexe de l'annonce du 18 mars 2013. Les 12 points du mandats peuvent se résumer à trois «zones de performance» qui sont :

  • Positionner l’écosystème du logiciel libre au gouvernement
  • Faire la promotion du logiciel libre au sein du gouvernement et auprès des partenaires
  • Initier et accompagner des projets basés sur des logiciels libres[7]

Organisation[modifier]

Le CELL réunit une équipe d'environ 20 experts des logiciels libres.

Notes et références[modifier]

Liens externes[modifier]

Portail de l'informatique libre au Québec