Comité FACIL Politique/rapport annuel 2019-2020 : Différence entre versions

De Wiki de FACIL
Aller à : navigation, rechercher
m
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 2 : Ligne 2 :
  
 
'''Rapport annuel des activités du Comité FACiL Politique''', pour la période allant de l'AGA du 25 mai 2019 à l'AGA du 30 mai 2020.
 
'''Rapport annuel des activités du Comité FACiL Politique''', pour la période allant de l'AGA du 25 mai 2019 à l'AGA du 30 mai 2020.
 +
 +
== Élections fédérales canadiennes ==
 +
Voulant éviter de surcharger ses bénévoles largement occupés avec la SQiL 2019, FACiL n'a pas mené sa campagne pour la signature du Pacte du logiciel libre (PLL) lors des élections fédérales canadiennes de septembre-octobre 2019, mais a cependant participé à l'initiative du Café des savoirs libres de [[Élections fédérales canadiennes 2019 : enjeux et défis du numérique|sonder les parti politiques sur leurs positions face aux enjeux et défis du numériques]].
 +
 +
Pour la période de mai 2019 à mai 2020, l'action de FACiL dans le champ politique aura moins pris la forme d'interventions auprès des candidat.e.s aux élections et de participation aux consultations publiques que celle de la rédaction de textes et de l'appui à des lettres et déclaration publiques. (Voir la section suivante.)
 +
 +
== Lettres publiques ==
 +
FACiL a pris position sur un certain nombre de questions d'actualité politique.
 +
 +
En mai 2019, FACiL a signé et diffusé une lettre commune pour l'interopérabilité des grandes plateformes en ligne lancée par La Quadrature du Net avec plus de 70 organisations de défense des libertés, organisations professionnelles, hébergeurs et FAI associatifs. (Cette action aurait du figurer dans le précédent rapport annuel)<ref>https://facil.qc.ca/lettre-interoperabilite-services</ref>.
 +
 +
En août 2019, nous avons réagi par un tel institué «Ce n’est pas possible sans le logiciel libre» au plan d’action du PLQ « pour assurer la cybersécurité et la confidentialité des données des Québécois » publié le 3 août dernier<ref>https://facil.qc.ca/ce-nest-pas-possible-sans-le-logiciel-libre</ref>. Le texte d'opinion en question a été envoyé aux grands médias suivants le 14 août : ''Journal de Montréal''/''Journal de Québec'', ''La Presse'', ''Le Devoir'' et ''Métro''. Aucun n'a cependant jugé bon de le reprendre et FACiL a du se contenter d'une diffusion dans les médias sociaux.
 +
 +
En décembre 2019, nous avons signé et diffusé une lettre commune contre la reconnaissance faciale sécuritaire lancée par L'Observatoire des libertés numériques (France) avec plus de 80 organisations<ref>https://facil.qc.ca/lettre-commune-interdisez-la-reconnaissance-faciale-s%C3%A9curitaire</ref>.
 +
 +
Le 12 mai 2020, FACiL a signé et diffusé une déclaration de la Ligue des droits et libertés contre le traçage numérique que Québec et Ottawa tentent de mettre en place dans le contexte de la situation d'urgence sanitaire<ref>https://facil.qc.ca/contre-le-tracage-numerique</ref>.
  
 
== Dossiers et revues de presse ==
 
== Dossiers et revues de presse ==
Ligne 10 : Ligne 26 :
  
 
== Rencontres et échanges ==
 
== Rencontres et échanges ==
 +
* 5 août 2019 - Un attaché politique de Vincent Marissal nous transmet la signature du Pacte du logiciel libre de ce dernier<ref>https://facil.qc.ca/pll2018-signature017</ref>.
  
 
== Notes ==
 
== Notes ==

Version actuelle datée du 24 mai 2020 à 22:07

< Comité FACIL Politique

Rapport annuel des activités du Comité FACiL Politique, pour la période allant de l'AGA du 25 mai 2019 à l'AGA du 30 mai 2020.

Élections fédérales canadiennes[modifier]

Voulant éviter de surcharger ses bénévoles largement occupés avec la SQiL 2019, FACiL n'a pas mené sa campagne pour la signature du Pacte du logiciel libre (PLL) lors des élections fédérales canadiennes de septembre-octobre 2019, mais a cependant participé à l'initiative du Café des savoirs libres de sonder les parti politiques sur leurs positions face aux enjeux et défis du numériques.

Pour la période de mai 2019 à mai 2020, l'action de FACiL dans le champ politique aura moins pris la forme d'interventions auprès des candidat.e.s aux élections et de participation aux consultations publiques que celle de la rédaction de textes et de l'appui à des lettres et déclaration publiques. (Voir la section suivante.)

Lettres publiques[modifier]

FACiL a pris position sur un certain nombre de questions d'actualité politique.

En mai 2019, FACiL a signé et diffusé une lettre commune pour l'interopérabilité des grandes plateformes en ligne lancée par La Quadrature du Net avec plus de 70 organisations de défense des libertés, organisations professionnelles, hébergeurs et FAI associatifs. (Cette action aurait du figurer dans le précédent rapport annuel)[1].

En août 2019, nous avons réagi par un tel institué «Ce n’est pas possible sans le logiciel libre» au plan d’action du PLQ « pour assurer la cybersécurité et la confidentialité des données des Québécois » publié le 3 août dernier[2]. Le texte d'opinion en question a été envoyé aux grands médias suivants le 14 août : Journal de Montréal/Journal de Québec, La Presse, Le Devoir et Métro. Aucun n'a cependant jugé bon de le reprendre et FACiL a du se contenter d'une diffusion dans les médias sociaux.

En décembre 2019, nous avons signé et diffusé une lettre commune contre la reconnaissance faciale sécuritaire lancée par L'Observatoire des libertés numériques (France) avec plus de 80 organisations[3].

Le 12 mai 2020, FACiL a signé et diffusé une déclaration de la Ligue des droits et libertés contre le traçage numérique que Québec et Ottawa tentent de mettre en place dans le contexte de la situation d'urgence sanitaire[4].

Dossiers et revues de presse[modifier]

Voir le contenu des catégories suivantes :

Rencontres et échanges[modifier]

  • 5 août 2019 - Un attaché politique de Vincent Marissal nous transmet la signature du Pacte du logiciel libre de ce dernier[5].

Notes[modifier]