Questions fréquentes sur les Services FACiLes

De Wiki de FACIL
Aller à : navigation, rechercher

Pourquoi des Services FACiLes ? Quels sont les enjeux auxquels vous vous attaquez ?[modifier]

Tendance lourde qui s'est imposée au cours des dix dernières années, le virage vers la mobilité signifie que nous sommes de plus en plus nombreux à nous connecter à Internet sans fil depuis des téléphones intelligents, des tablettes, des liseuses et des ordinateurs portables qui stockent, manipulent et exploitent nos données «dans les nuages», autant dire dans le brouillard... Les appareils que nous vend l'industrie du numérique viennent généralement préconfigurés avec des logiciels qui nous invitent à entrer dans la dépendance des services en ligne «gratuits» des Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (GAFAM)[1]. Par différents abus des lacunes de nos lois, notamment grâce à des conditions d'utilisation de service auxquelles nous «consentons» sans rien y comprendre, des pratiques très contestables de pistage et de profilage des internautes à des fins commerciales se sont généralisées. Par ailleurs, depuis les premières révélations d'Edward Snowden en juin 2013, nous savons que cette hyperconcentration des services qu'utilise le plus grand nombre simplifie grandement le travail des agences de renseignement des États, qui ont illégalement mis en place une surveillance généralisée des internautes suite aux attentats du 11 septembre 2001. Les enjeux auxquels FACiL s'attaque sont donc en premier lieu d'ordre éthique et politique : nos libertés et nos droits fondamentaux (droit à la vie privée, à la liberté d'expression, de communication, etc.), c'est-à-dire les fondements de la vie démocratique, sont en péril.

À ce péril, il nous faut répondre par des moyens politiques en réformant nos lois et nos institutions, mais également par des moyens technologiques en migrant hors des griffes des GAFAM de ce monde, vers des alternatives compatibles avec les fondements de la démocratie. Les Services FACiLes seront libres, éthiques, décentralisés et solidaires en réponse aux services centralisés, assez peu éthiques, pas exactement libres et certainement pas solidaires, qui s'imposent à nous à grands coups de manœuvres monopolistiques.

Il y a une autre dimension aux enjeux éthiques et politiques auxquels nous nous attaquons : la dimension économique. Les utilisateurs et les utilisatrices des Services FACiLes participeront au vaste mouvement international en faveur de la création, du développement et de la protection des biens communs numériques, qui apportent beaucoup de réponses aux problèmes des modèles économiques privilégiés par les géants du numérique. Règle générale, ces modèles impliquent le recours aux paradis fiscaux, à l'exploitation abusive des lois sur le droit d'auteur, les brevets, le secret industriel, les marques de commerce, etc., en vue de constituer une rareté artificielle, qui n'a tout simplement pas lieu d'être et qui tend à accroître les inégalités de richesses, à freiner l'innovation et la coopération. Les biens communs numériques sont au contraire un gage d'égalité dans le partage de la connaissance, de démocratisation des activités économiques, d'une meilleure répartition de la richesse, d'une plus grande transparence dans nos rapports quotidiens avec le numérique. La transparence du logiciel libre est la meilleure arme dont les citoyens et les citoyennes peuvent disposer pour chasser le brouillard du numérique opaque dans lequel on travaille à nous envelopper depuis les nuées célestes où habitent nos amis du 1% des plus riches de la planète...

D'ici à ce que nos services soient disponibles publiquement, nous vous invitons à explorer ceux offerts aux francophones par les membres du collectif CHATONS.

Quels logiciels libres seront déployés dans le cadre des premiers dix services dont parle votre site ?[modifier]

La liste des dix premiers services basés sur le logiciel libre que FACiL déploiera normalement vers la fin de 2017 n'est pas encore complètement établie. Un travail d'évaluation systématique des différentes options a débuté en juin 2016. Sont en ce moment sur la table des services qui permettront l'édition collaborative, la planification de rendez-vous, le réseautage social, la recherche anonymisée, la cartographie, la visioconférence, la création de formulaires, etc.

La décision concernant les dix premiers services sera prise surtout en fonction des résultats de nos premiers tests de déploiement, des ressources à notre disposition, de l'intérêt des membres et des adeptes de FACiL.

On peut déjà affirmer sans trop de risque de se tromper que des services complexes à mettre en place (courriel), exigeants en terme de ressources (stockage massif durable) ou susceptibles d'intéresser un nombre plutôt réduit de personnes (trucs spécialisés) ne feront pas partie de la première gamme de services. On peut également affirmer que les services reposant sur les normes et standards du web (notamment HTML5) seront privilégiés car ils fonctionnent sur un maximum de plateformes et d'appareils numériques, ne nécessitent pas d'installation côté client, etc.

Allez-vous développer de nouveaux logiciels libres ?[modifier]

En principe, non. Notre effort consiste à déployer des logiciels libres de qualité déjà existants et de les rendre le plus accessible possible au grand public. Nous sommes l'intermédiaire entre vous (le public) et les développeurs de logiciels libres, dont le travail mérite d'être mieux connu, valorisé et soutenu pour le bien de tous.

S'il est vrai que nous ne développerons probablement pas de nouveaux logiciels libres, il est en revanche pas mal assuré que nous contribuerons puissamment aux logiciels libres que nous sélectionnerons. Par nos tests de déploiement, nos rapports et corrections de bogues, nos ajouts et améliorations de fonctionnalités, notre documentation, nos traductions, nos efforts de promotion, etc., nous participerons activement à la vitalité de plusieurs communautés d'utilisateurs et d'utilisatrices de logiciels libres.

Où seront localisés les serveurs hébergeant les Services FACiLes ?[modifier]

Il est souhaitable et souhaité que la totalité des Services FACiLes soient hébergés sur des serveurs localisés au Québec (Canada). Cependant, notre engagement concernant la protection des droits fondamentaux des utilisateurs et des utilisatrices des Services FACiLes est très ferme. Il est possible qu'une évaluation du cadre légal et réglementaire en vigueur au Québec nous amène à conclure que certains services ne devraient pas ou ne peuvent pas être offerts à partir de serveurs localisés ici et qu'il vaudra alors mieux le faire à partir de serveurs assujettis à des lois étrangères qui respectent mieux les droits de l'être humain.

Comment allez-vous financer les Services FACiLes ? C'est pas un peu téméraire comme projet pour un OSBL ?[modifier]

C'est en effet assez ambitieux comme projet. C'est aussi un projet nécessaire et si nous ne le faisons pas, qui d'autre le fera ? Voilà la question que nous nous sommes posés et qui explique notre engagement.

Dans la phase 1 du projet, les Services FACiLes seront rendus possibles grâce à des dons et des adhésions à FACiL, des partenariats, des commanditaires, beaucoup de bénévolat, des stagiaires et peut-être du soutien financier privé, public ou les deux.

Dans la phase 2 du projet, prévue pour quelque part en 2020-2021, une nouvelle structure sera mise sur pied afin de poursuivre l'aventure des Services FACILes aussi longtemps que nécessaire. La nouvelle structure, plus avantageuse que celle d'un OSBL, sera soit un organisme de bienfaisance (capable d'émettre des reçus pour fins fiscales) soit une coopérative de solidarité.

Qu'est-ce que le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS) ?[modifier]

Les CHATONS sont les membres d'un collectif : des associations, des entreprises et même de simples personnes qui ont signé un manifeste et adhéré à une charte concernant la livraison de services en ligne alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires. Le manifeste, la charte et l'annonce initiale informent sur pas mal tout ce qu'il faut savoir pour comprendre le contexte et l'origine des Services FACiLes.

Je veux participer ! Comment je fais ?[modifier]

Nous avons toujours besoins de bénévoles pour avancer dans le projet. Vos dons et vos adhésions à FACiL nous aideront à y arriver plus vite.

Contactez-nous pour plus d'information, offrir votre aide bénévole ou discuter de partenariat.

Notes[modifier]

  1. Soulignons avec emphase que les multinationales citées ne sont pas les seules en cause, elles sont simplement les plus grandes. Du moins c'était vrai vers le début des années 2010 : le temps passe très vite dans le monde informatique.