Mauvaise gestion des projets informatiques dans les organismes publiques

De Wiki de FACIL
Aller à : navigation, rechercher


À propos du dossier de FACIL sur la mauvaise gestion...

Ce dossier rassemble des informations utiles aux membres et sympathisant(e)s de FACIL qui suivent le problème de la mauvaise gestion des projets informatiques au sein de organismes publics rattachés à l'État.

Le dossier s'intéresse à tous les niveaux de gouvernement, mais le focus est sur le cas de l'État québécois, où l'on parle d'un véritable «bordel informatique» ou «far west informatique», etc. Une enquête publique est nécessaire : on la demande depuis de nombreuses années.

D'après FACIL, le problème ne peut être solutionné durablement que par une transformation majeure de la culture informatique de nos organismes publics, pour y implanter solidement «la philosophie et les principes qui sont à la base du logiciel libre et du gouvernement ouvert[1]».

Actualités

Voir aussi : Revue de presse UPAC et informatique

Plus d'actualités....

Tableau des cas connus de mauvaise gestion de projets informatiques[modifier]

Ci-bas le tableau des cas connus de mauvaise gestion de projets informatiques dans les organismes publics qui relèvent de Québec ou d'Ottawa.

Important : si vous avez des informations confidentielles, compromettantes, etc., transmettez les à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Les informations contenues dans le Wiki de FACIL ne peuvent provenir que de documents publics. Attention aux droits d'auteur, clauses de confidentialités, etc.

Aussi, si vous désirez faire une demande d'accès à l'information au niveau québécois, vous trouverez les détails sur la façon de procéder sur le site de la Commission d'accès à l'information (CAI).

Projets informatiques (Québec)[modifier]

Organisme Projet Description Dépassement(s) de coût Responsable(s) Entreprise(s) Notes et références
Université de Montréal Synchro (Oracle PeopleSoft) En 2008, l’Université de Montréal décide d'implanter Oracle Peoplesoft. Budget initial prévu : 52,7 M $. En 2011, le Conseil de l’Université révise le budget, qui grimpe à 84,7 M$. (hausse de 61 %) Jacques Frémont, provost et vice-recteur aux affaires académiques, parrain du projet PGI Oracle [2]

[3][4]

Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) Dossier Santé Québec (DSQ) En 2006, le DSQ est un projet évalué à 563 millions $ Coût prévu de 1,4 milliard En 2010, le MSSS abandonne le DSQ tel que conçu à l'origine après avoir englouti 308 des 563 millions $ Le nouveau DSQ est prévu pour 2014 et aura coûté plus du double de l'évaluation du projet original avec 4 ans de retard. SOGIQUE, Groupe Conseil LGS, Fujitsu (DMR), Bell Canada, TechnoConseil, divers services conseils et professionnels [5][6]

[7] [8] [9] [10][11] [12]

Hydro-Québec Système d'information clientèle (SIC) En 2002, le projet de modernisation du SIC est évalué à 270 millions $ En 2008, le projet a coûté 470 millions de $. Le nouveau SIC a des problèmes de facturation qui affectent des clients, qui intentent un recours collectif contre Hydro-Québec en 2010. Un deuxième recours est intenté en 2012 SAP, CAP-Gemini-Ernst & Young [13]

[14] [15] [16]

Hydro-Québec Gestion de la distribution
Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances (CARRA) Renouvellement et intégration des systèmes essentiels (RISE) Au début de 2005, la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances (CARRA) s’est engagée dans la modernisation de ses technologies et de ses processus d’affaires en lançant le Plan global d’investissement (PGI). Le budget prévu est de 30 millions $ initialement En 2011, le projet a englouti 110 millions $ LGS [17][18][19][20][21]
Gouvernement du Québec Solutions d'affaires en gestion intégrée des ressources (SAGIR) Le projet initial (baptisé GIRES) devait finir en 2007 et coûter 83 M$. GIRES est abandonné en 2003. Les coûts estimés avaient quadruplé. SAGIR a été lancé en 2005 pour remédier au fiasco GIRES. En 2013, on apprend que le cap du milliard serait inévitable. [24][25][26]
Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) BD des rapports avec les professionnels Le contrat original était de 47 M$ en 2006 Le contrat est suspendu en 2009 après avoir dépensé 30 M$ Gérard Bibeau, Richard Verreault DMR (Fujitsu), Oracle [22][23]
Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Réseau des services intégrés pour personnes âgées (RSIPA) Le projet devait coûter 63 millions de dollars au départ en 2006 Le projet est suspendu en 2010 après avoir dépensé 30 M$ [24]
Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) RENIR Le projet devait coûter 144 millions $ 850 millions plus cher que prévu [25] [26]
Curatelle publique
Police de Montréal

Projets informatiques (Ottawa)[modifier]

Organisme Projet Description Dépassement(s) de coût Responsable(s) Entreprise(s) Notes et références
Inforoute Santé du Canada Dossiers de santé électroniques (DSE) [27]

Rapports, études, etc.[modifier]

Demandes d'enquête[modifier]

Outils en ligne[modifier]

Notes et références[modifier]

Autres listes[modifier]